Quantcast
Channel: Le manuscrit médiéval ~ The Medieval Manuscript
Viewing all articles
Browse latest Browse all 244

Paris, BnF, Lat. 1179 : Les Heures de Macé Prestesaille : une affaire de famille

0
0


© Paris, Bibliothèque nationale de France. Ms. Lat. 1179, f. 2.

Le Livre d'heures que Macé Prestesaille (ou Presteseille), paroissien de Saint-Saturnin de Tours, fit écrire en 1475, bien que modeste, présente cette originalité de porter de la main même du copiste des relations de naissances ou de décès des membres de la famille Prestesaille, qu'une miniature met en scène, présentée au complet (f. 2) par l'archange saint Michel :

f. 3 : En lonneur et reuerence de nostre sauueur et redempteur Ihesus et de sa benoiste chiere mere et de tous les sains et saintes de paradis a este faict et compillé cest present liure pour memoirez souuenance des trespassez et principallement pour souuenance de Jehanne fille de feu Colin Prince et Jaquette sa femme en son viuant femme de Macé Prestesaille et aussi pour memorez souuenance des enfans que la dicte Jehanne a euz et conceuz durant le temps de la liance du mariage des dessus dictes [f. 3v] deux parties dont les nopces dudit Macé et de Jehanne sa femme furent le lundi xiiie jour de juing mil IIIIc lxviii et estoit ledit Macé aagé de xxvii ans et ladicte Jehanne aagée de xxi an et deceda la dicte Jehanne le xxvie jour de nouembre mil IIIIc lxxiiii apres lenfantement dung filz dont elle accoucha le jour cy dessus escript entre iiii et v heures apres mydi et la dicte Jehanne deceda de cest monde en lautre entre v et vi heures ce jour mesmes de laquelle deffuncte et de tous aultres pour commemoracion [f. 4] delle Dieu par sa saincte grace et misericorde vueille auoir pitié et mercy des ames presant a tous seigneurs et dames prestres clercs séculiers et aultres qui lyront et orront lire ceste présente titulacion qui leur plaise prier Dieu pour lame de la dicte deffuncte et de tous aultres deffuncts et en dire chaucun une patnostre et aue Maria. lequel liure appartient a Macé P[re]staille et a esté fait et par escheue le penultieme jour de may lan mil IIIIc lxxv f. 9v : Le vendredy xvie jour du mois de mars mil IIIIc lxviii la dicte Jehanne eut une fille a six heures apres midi et la tint sur fons Jehan Giuet viconte de Karentem et furent marraignes Andrée Ogiere seur de la dicte Jehanne et Jehanne La Daulnie bourgoise et a nom icelle fille Jehanne et fut née an la maison de Lange a Tours
f. 10 : Le mardi vigille de la decollaction mons. saint Jehan Baptiste xxviiie jour daoust [10v] mil IIIIc lxx la dicte Jehanne eut ung filz entre quatre et cinq heures deuers le matin et furent parrains Guion Moreau apoticaire du roy nostre sire et Jehan Benoit receueur de sens et marraine ma dame Guillemine Tourpin dame de la Frogerie lequel filz a nom Guillaume et fut né audit lieu de L'ange
f. 11 : Le mercredi iie jour doctobre mil IIIIc lxxi la dicte Jehanne eut une fille en enuiron dix heures deuers le matin et fut parrain Jehan Beschu po[u]r maistre Pierre Huet chanoine deureux (Evreux) et marraines Margue [f. 11v] rite Dalles et Jehanne Lagouyne laquelle fille a nom Perrine et fut née audit lieu de Lange.
Au f. 12 : Le mardi xve jour de septembre mil IIIIc LXXII, à heure de vespres, la dicte Jehanne eut une fille, et fut parrain Jehan Gaudin, maistre des euvres de monseigneur de Bueil, conte de Sancerre, et ses marraines Marguerite Maignée, femme de Yvon du Val, capitaine de la Marchiere (1), et Rouse de Vignolles, fille de Perot de Vignolles, et de Marie de Levemont ; laquelle fille a nom Jehanne, et fut née à Chemillé, en la maison de Rambondais.
f. 13 : Ce mercredi XIIIe jour de januier mil IIIIc lxxiii la dicte Iehanne eut une fille a six heures deuers le matin et fut parrain maistre Pierre Lechebien licen[cié] en loys lieuten[ant] du p[re]vost de Tours et ses marraines Iacquete femme de Noillac apoticaire et Jehanne fem[m]me de Jehan de Bresche peletier de ma dame de Bueil contesse de Se[n]cerre [f. 13v] laquelle fille a nom Perrine et fut née audit lieu de Lange.
Ce sapmedi xxvie jour de nouembre mil IIIIc lxxiiii, la dicte Jehanne eut ung filz au dit lieu de Lange entre quatre et cincq heures aprés midi qui ne vesquit que enuiron demye heure et entre cinq et six heures ce soir mesmes elle deceda et furent ensepulturez le lendemain jour de dimanche en une fousse en lesglise de Saint Saturnin de Tours pres ses feuz pere et mere de chaiscun deulx Dieu par sa [ f. 14] saincte grace pitié et miséricorde leur face a lame. Amen.
La première fille de la dicte deffuncte trespassa le jour dung lundi en leage de quinze moys et fut ensepulturée en lesglise Sainct Saturnin a Tours
La seconde fille de la dicte deffuncte trespassa le jour de saint Gacien xviiie jour de décembre mil IIIIc lxxi en leage de deulx moys et demy et fut ensépulturée en ladicte église [f. 14v]

(1) Yvon du Val, chevalier, seigneur de Niafle près de Craon, capitaine de la Marchère, secrtaire du roi Charles VII par lettres du 6 juillet 1437, épousa la même année Marguerite de Maynence. 
Le château de la Marchère : Propriété de la famille de Bueil à partir de 1367 et siège de leur justice seigneuriale.

ADIL, 3E 1/3, 22 juin 1490 : "le dit Macé Presteseille a promis et promect de faire prendre à sa dite fille le dit Pierre Dulieu a mary espoux en face de notre mere saincte eglise au cas que Dieu et notre mere eglise se y accordent", Histoire et société, Mélanges offerts à Georges Duby, PUF, 1992, p. 90.

Paris, Bibliothèque nationale de France, Lat. 1179. Numérisé sur Gallica
F. Avril & N. Reynaud, Les manuscrits à peintures en France, n° 79.

Viewing all articles
Browse latest Browse all 244

Latest Images



click here for Latest and Popular articles on Mesothelioma and Asbestos


Latest Images